Photo : OIM

Former les leaders de l'OIM : une attention particulière aux cadres intermédiaires

Nous avons tous entendu l'idée que le leadership commence au sommet, avec les hauts dirigeants. S'il est important que les hauts dirigeants défendent et adoptent la stratégie organisationnelle, le modèle de leadership du système des Nations Unies (UNSLF) souligne que le leadership s'exerce dans de nombreux contextes et à tous les niveaux. L'un de ces niveaux comprend les cadres intermédiaires qui jouent un rôle important dans la mise en œuvre et l'exécution des stratégies et des changements organisationnels. 

Le développement du leadership est essentiel à leur réussite. Pourtant, de nombreuses organisations le négligent souvent. 

J'ai rencontré Aida Ghazaryan, de l'École des cadres du système des Nations Unies (UNSSC), pour la série d'entretiens de l’ « Expérience pour les dirigeants émergents » (UN Emerging Leaders Experience ou UNELE), afin de réfléchir à la stratégie de développement du leadership de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), au développement systématique des cadres intermédiaires par le biais de programmes tels que l'UNELE, et à la contribution du programme qui permet à nos cadres intermédiaires d'évoluer en permanence pour répondre aux besoins de l'Organisation. 

 

Élaborer une stratégie de développement du leadership 

En 2018, l'OIM a fait un pas en avant vers le leadership collectif envisagé dans l’UNSLF, en faisant participer ses dirigeants de niveau intermédiaire au programme de l'École des cadres du système des Nations Unies pour les leaders émergents des Nations Unies (UNELE). Notre conviction que le leadership doit faire partie de l'ADN de l'OIM au niveau individuel et collectif a inspiré notre décision. Pour y parvenir, notre feuille de route quadriennale vise à créer un environnement propice au leadership pour l'Organisation, en développant une culture de l'apprentissage, de la reconnaissance et de la performance, et en facilitant un leadership collectif à la hauteur des exigences et des besoins mondiaux. 

Nous prévoyons d'améliorer le leadership en créant un environnement dans lequel notre direction (accord sur ce que le collectif essaie d'accomplir et capacité à obtenir des résultats sur un seul front), notre alignement (coordination et intégration efficaces de notre travail en compatibilité avec le service de la direction partagée et de notre alliance unifiée de diverses parties prenantes) et notre engagement (veiller à ce que la réussite collective reste une priorité par rapport à la réussite individuelle et que le respect des principes et de la stratégie de l'OIM soit maintenu) sont pleinement incorporés dans la programmation et la gestion de l'OIM et compris par tous les membres du personnel. 

 

L'approche de l'OIM : L'expérience pour les dirigeants émergents des Nations Unies 

Les programmes tels que l'UNELE sont importants pour cette initiative, notamment en ce qui concerne les cadres intermédiaires de l'OIM. Grâce à ce programme, nous avons comblé le fossé entre le développement du leadership à l'OIM et celui du système des Nations Unies, en répondant aux besoins d'apprentissage et de développement du leadership des cadres de niveau intermédiaire, par exemple en matière de communication et de compétences interpersonnelles. Les retours sur le programme (y compris la version virtuelle développée pendant la pandémie) ont également reconnu de manière constante le haut niveau de la formation. 

Nous avons également vu plusieurs membres du personnel - ayant participé au programme - occuper des postes de haut dirigeant. Certains d'entre eux sont devenus chefs de mission, ce qui démontre clairement que l'UNELE crée des opportunités pour que le personnel puisse développer son potentiel et exercer des rôles de dirigeant. 

Notre engagement à permettre aux cadres intermédiaires de diriger leurs équipes dans des circonstances en constante évolution est confirmé par le nombre croissant de places réservées par l'Organisation à l'UNELE au fil des ans. En outre, les dirigeants prennent également l'initiative d'améliorer leur capacité à diriger de manière inclusive et empathique, comme le suggère le nombre croissant de candidatures soumises entre 2018 et 2021. 

 

Créer un solide vivier de leaders pour l'avenir 

L'effectif de l'OIM continue de croître - il compte désormais plus de 23 000 collaborateurs. Parmi eux, on trouve un nombre non négligeable de cadres intermédiaires, tant nationaux qu'internationaux, qui s'efforcent de trouver des moyens de contribuer à une approche plus cohérente, holistique et adaptable de la migration. 

A ces niveaux, le personnel doit être doté de compétences de leadership plus solides, telles que celles acquises dans le cadre de l'UNELE, afin que le leadership partagé se traduise dans leur travail, se cultive dans l'environnement dans lequel ils travaillent, et se transmette aux prochaines générations de collaborateurs de l'OIM. En investissant davantage dans l'UNELE, nous pourrons soutenir les cadres intermédiaires de manière plus proactive et leur permettre d'être mieux préparés, d'un point de vue organisationnel, aux futurs changements sur le lieu de travail. Cela aidera également le personnel à composer plus facilement avec les exigences au niveau national et à relever les défis plus larges à l'échelle du système. 

J'en parle en détail dans mon entretien avec Aida Ghazaryan de l’UNELE. Ecoutez-nous sur YouTube

 

 

Restez à l'écoute pour les prochains entretiens avec des anciens élèves de l’UNEL-e et des organisations des Nations Unies. Si vous souhaitez renforcer votre leadership au sein des Nations Unies, nous serons heureux de vous accueillir pour l'édition 2021 du programme d'apprentissage en ligne UNEL-e (6 octobre-12 novembre 2021). Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour rejoindre notre communauté dynamique d'anciens élèves. 

Pour avoir des témoignages d'anciens élèves de l'UNEL-e, veuillez regarder les bandes annonces et les témoignages ici ou cherchez #UNELE2020, #UNELE2021, #UNELEeca sur les réseaux sociaux. Veuillez consulter l'enregistrement du webinaire des portes ouvertes, la présentation et l’e-book du programme. Pour toute demande de renseignements sur les prochaines éditions et les programmes personnalisés pour les dirigeants émergents, veuillez envoyer un email à [email protected]

Michael Emery est le Directeur des ressources humaines de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). 

Cet article a été publié pour la première fois sur le site de l'École des cadres du système des Nations Unies (en anglais).