Blog

Skopje, 27 octobre 2021 - A travers l'Europe, de nombreuses personnes sont toujours menacées par l'air qu'elles respirent. Selon le premier rapport de la Commission de l'Union européenne (UE) visant à évaluer la mise en œuvre de la Directive sur les engagements nationaux de réduction des émissions (directive NEC), de nombreux États membres de l'UE risquent de ne pas respecter leurs engagements de réduction des émissions pour 2020 ou 2030. Les pays des Balkans occidentaux sont particulièrement touchés par la pollution atmosphérique provenant de la production d'énergie, des émissions des voitures et du chauffage résidentiel.  

Les villes de Skopje, Bitola et Tetovo, en Macédoine du Nord, figuraient parmi les 10 villes les plus polluées d'Europe en 2017. Cependant, seule une petite partie de la population de Macédoine du Nord a adopté des solutions d'efficacité énergétique et des technologies utilisées pour exploiter l'énergie provenant de sources renouvelables dans les maisons (par exemple, l'isolation), et ils sont encore moins nombreux à avoir adopté des solutions d'énergie renouvelable - technologies utilisées pour générer de l'énergie à partir de sources renouvelables dans les maisons (par exemple, des panneaux solaires). 

Bien que ces chiffres soient alarmants, ils ont tendance à masquer les effets disproportionnés de la mauvaise qualité de l'air et de l'accès inéquitable à l'énergie propre sur ceux qui subissent déjà des inégalités sociétales en raison de leur sexe, de leur âge ou de leur handicap. Les groupes qui peuvent être particulièrement vulnérables aux effets de l'exposition à une mauvaise qualité de l'air comprennent les migrants internes (par exemple, de la campagne à la ville, de la ville à la ville), les navetteurs quotidiens et les immigrants.  

Le risque de pollution atmosphérique varie selon qu'il s'agit de migrants hommes ou femmes, de familles restées au pays, y compris les femmes, ou de groupes socialement marginalisés. La mobilité humaine, elle aussi, a un lien complexe avec la pollution atmosphérique et peut à la fois augmenter et réduire l'exposition. Les centres urbains restent les principales destinations des migrants internes et les migrants peuvent être exposés à de nouveaux risques dans leur pays de destination, en particulier s'ils résident dans des zones périurbaines où les services publics et les équipements sont limités.  

  

Comprendre le problème  

« On comprend mal comment les expériences des différents groupes de migrants influencent leur vulnérabilité à la pollution atmosphérique et déterminent leur accès à l'énergie propre. Cela pose des problèmes pour une réponse intégrée », a déclaré Kaja Sukova, secrétaire d'État au Ministère de l'environnement et de l'aménagement du territoire de la République de Macédoine du Nord.  

Les liens entre ces processus et la migration ne sont pas compris et, par conséquent, souvent négligés dans les décisions politiques. Cela pose un problème lors de l'élaboration de réponses intégrées et, ces impacts étant spécifiques au contexte, ils nécessitent des solutions adaptées. 

Les envois de fonds représentent une part importante du PIB national de la Macédoine du Nord. En 2019, la Macédoine du Nord a reçu 317 millions de dollars sous forme d'envois de fonds. Bien que les familles bénéficiaires des envois de fonds consacrent déjà une part importante de leurs revenus au logement, seules certaines d'entre elles consacrent de l’argent à des solutions d’efficacité énergétique (isolation thermique, chauffe-eau à haut rendement énergétique, etc.)  Les solutions d'énergie renouvelable sont perçues comme inabordables en raison de leurs coûts initiaux élevés. Ainsi, pour pouvoir financer ses solutions d'énergie renouvelable, les familles recevant des envois de fonds doivent les faire subventionner par d'autres sources de financement provenant d'autres institutions. 

Toutefois, peu de bénéficiaires d'envois de fonds ont contracté un prêt écologique auprès d'une banque commerciale ou une subvention auprès d'une municipalité. Les bénéficiaires d'envois de fonds, en particulier les femmes restées au pays, ont déclaré avoir des difficultés à accéder aux prêts écologiques des banques commerciales parce qu'ils n'ont pas de preuve de revenus, ce qui limite leur capacité à accéder aux énergies renouvelables et aux solutions d'efficacité énergétique. Pour ceux qui sont en mesure de demander des subventions écologiques municipales, le principe du « premier arrivé, premier servi » dans l’octroi des subventions créé des groupes mal desservis. Il existe également une incertitude quant à la disponibilité des subventions des municipalités, car les fonds sont parfois réaffectés. Avec des mesures d’encouragement, leurs dépenses en énergies renouvelables et en solutions d'efficacité énergétique pourraient s’accroître. 

Il convient d'accorder plus d'attention à la compréhension du lien complexe qui existe entre la migration, la pollution atmosphérique et l'énergie propre. Grâce au Programme vert pour les Balkans occidentaux dans le cadre du « Pacte vert pour l’Europe », les actions et les engagements proposés par l'UE pour lutter contre la pollution atmosphérique peuvent accroître l'accès à l'énergie propre en Europe et transformer les villes en normes mondiales de développement durable. Les migrants et leurs familles sont des acteurs clés et ont un rôle à jouer dans leur réalisation. 

  

Vers une solution  

Pour améliorer l'accès des communautés à l'énergie propre en Macédoine du Nord, la BERD, l'OIM, le PNUD et la CEE-ONU ont lancé une proposition de Fonds conjoint pour les ODD, le « Mécanisme de financement vert pour améliorer la qualité de l'air et lutter contre les changements climatiques en Macédoine du Nord », afin de rendre opérationnel un mécanisme de financement vert pour permettre aux PME et aux groupes mal desservis d'accéder à des financements verts abordables auprès des banques commerciales pour les énergies renouvelables et les solutions d'efficacité énergétique.  

« Le programme permettra de débloquer des investissements dans les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique grâce à l'octroi de prêts subventionnés, de paiements basés sur la performance et d'une assistance technique. L'ampleur des défis environnementaux nécessite l'élaboration de réponses multipartites », a déclaré Naser Nuredini, Ministre de l'environnement et de l'aménagement du territoire de la République de Macédoine du Nord, dans sa déclaration lors du Dialogue international sur la migration (IDM) de l'OIM, le 27 mai 2021.  

L'un des objectifs du programme est d'aider les banques commerciales à atteindre les groupes mal desservis, notamment les ménages dirigés par des femmes, les parents isolés, la communauté ethnique rom, les familles avec des personnes handicapées et les employés qui ont été touchés par la COVID-19. Pour exploiter les envois de fonds, le programme cible également les bénéficiaires de ces envois et les migrants de retour. Ce programme rassemble les expériences et l'expertise des ministères sectoriels, des agences des Nations Unies, des institutions financières internationales, des banques commerciales et d'autres acteurs nationaux. Ce partenariat multipartite est essentiel pour atteindre les objectifs du plan national pour un air pur du gouvernement de Macédoine du Nord.    

Pour soutenir les actions immédiates du gouvernement de Macédoine du Nord, l'OIM a lancé un projet intitulé « Une approche systémique pour évaluer le lien entre la pollution de l'air et la mobilité humaine en Macédoine du Nord », soutenu par le Fonds de l'OIM pour le développement. Le projet contribuera à combler les lacunes en matière de connaissances et de politiques concernant les liens complexes entre la mobilité humaine, la pollution atmosphérique et l'énergie propre. Il améliorera également notre compréhension des impacts de la pollution atmosphérique sur les migrants internes, notamment les femmes migrantes, les femmes restées au pays et les enfants.  

Les données générées par ces projets contribueront à sensibiliser les parties prenantes concernées en Macédoine du Nord et à intégrer la perspective de la migration dans les initiatives prévues dans le cadre du plan national pour l'air pur.

SDG 3 - BONNE SANTÉ ET BIEN-ÊTRE
SDG 10 - INÉGALITÉS RÉDUITES
SDG 13 - MESURES RELATIVES À LA LUTTE CONTRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES